Yetaland a vu: Gravity

Dans l’équipe de Yetaland, on avait hâte de voir Gravity ! Parce que cela faisait longtemps que l’on avait pas vu un film de Hard-Sci-fi, le dernier en date était Moon de Duncan Jones, et aussi parce que Gravity était vendu comme un choc visuel (ici à Yetaland on l’a vu en IMAX 3D).

Techniquement à couper le souffle, et émotionnellement oppressant, « Gravity » est un thriller de hard science-fiction extraordinaire.

Poster de Gravity

Le film d’Alfonso Cuaron nous offre une Sandra Bullock et un George Clooney errant dans l’espace après un accident arrivé hors de leur navette spatiale, les forçant à affronter la peur ultime de l’homme.

Personne ne veut mourir seul.

Tout le long du film une question nous trotte dans la tête « Comment ont-ils fait ça? ». Apesanteur et silence froid de l’espace, nous rencontrons l’astronaute Matt Kowalsky, et le Dr Ryan Stone (Bullock), qui travaillent sur un nouveau module sur télescope spatial Hubble. Une sortie de routine pour les passagers de la navette « Explorer ». Juste une autre journée de travail lors de cette mission STS 157. Le tout accompagné d’histoires et blagues narrées par Kowalsky et leur correspondant à Huston.

Mais le Dr Ryan Stone, qui à du mal a retenir son déjeuné dans son ventre, rencontre des problèmes pour connecter le nouveau module. Les données ne semblent pas être envoyées sur terre. Ce problème minime aurait pu s’arrêter là si la destruction d’un satellite Russe n’avait pas créé une réaction en chaine. L’explosion provoque la destruction de plusieurs autres satellites propulsés à une vitesse de 125.000 km/h, une course mortelle d’1h30 équivalant à un tour de planète. Ils sont percutés de plein fouet par les débris, le troisième astronaute qui accompagne Kowalsky et le Dr Stone est tué net. Ryan est propulsé loin de la navette avec peu d’oxygène dans sa combinaison, et un mal fou à visualisé l’Explorer.

La voix apaisante de Clooney vient au secours de l’angoisse du Dr Stone. Kowalsky retrouve Stone grâce à son jet-pack spatial. Maintenant réuni leur objectif est de récupérer le corps du troisième astronaute, et retourner à la navette.

Leurs problèmes, un oxygène arrivé à un seuil critique, 8%

On vit le film dans une course contre la montre, ils ont 90 minutes avant le prochain passage de débris spatiaux pour se mettre en sécurité . Mais tout se dresse sur leur chemin.

Sandra Bullock dans l’espace.

Le Dr Stone de Sandra Bullock parle pour nous tous, elle traite chaque problème insurmontable avec un « Et maintenant?  » Ce film fait partie de sa meilleure interprétation depuis des années.

Cuaron, qui a fait « Les fils de l’homme » (Children of men) et l’un des meilleur film d’Harry Potter le Prisonnier d’Azkaban (Prisonnier d’Azkaban) utilise le silence de l’espace avec brio. L’alternance avec les transmissions étouffées et éloignées par radio, et la panique et la crispation lors des scènes en intérieure est terriblement violentes. Les accidents silencieux avec seulement une respiration haletante de notre audacieuse docteur souligne la catastrophe.

Le défilé des accidents rend « Gravity » proche d’un mélodrame. Mais pour retrouver un film aussi déterminé à dramatiser les véritables dangers d’un vol spatial vous revoir des films tels qu’ « Apollo 13 », « 2001 » et « Abandonné ».

Bullock et Clooney font de leurs périls notre épreuve, ils rappellent avec habilité, bouleversement et parfois exaltation que les terreurs de l’espace sont bien assez effrayantes, sans avoir à ajouter des monstres aux yeux exorbités et une salive dévastatrice.

Advertisements

3 réflexions sur “Yetaland a vu: Gravity

  1. Ha, ba si Yeteland l’a vu alors ^^ Je vous rejoins : une grande expérience visuelle. Mais pour ma part : la pilule n’est pas passée. La faute à qui ? à tous ces procédés utilisés par Cuaron pour ne pas endormir le spectateur lambda : intrigues tire-larmes, catastrophisme risible, allégories évidentes. Le film rate le chef d’oeuvre, et de loin pour moi. Tout ça est approfondi dans ma critique http://bit.ly/17BMjMQ
    Sympa le blog sinon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s